Pour le dire vite, nos amis @$#!§ sont toujours aussi @$#!§. Ce qui n'est pas une surprise et nous conforte dans le jugement posé sur eux depuis plusieurs années et à plusieurs reprises. Notre dernier match contre eux s'était déroulé dans une certaine harmonie, par la vertu d'un arbitre efficace. Et il s'était surtout soldé par une victoire Panthéonissime qu'il est toujours agréable de se remettre en mémoire. Pour les nostalgiques, donc : http://www.pantheonfc.fr/index.php/2008/05/20/307-apotheose-au-pantheon.

Et pour ceux qui veulent en savoir plus sur l'historique de nos relations avec ces gens là : http://www.pantheonfc.fr/index.php/2006/09/26/14-encore-une-nouveaute.

Pour revenir à notre sujet, l'homme en jaune qui trottinait hier sur le terrain avec son sifflet a permis au match de ne pas dégénérer comme on a pu le voir dans le passé. Mais il n'a pas empêché nos adversaires de s'exprimer à leur manière. Ce fut un match très engagé, avec de leur part de nombreuses actions qui auraient dû appeler un grand nombre de cartons jaunes. Notre ami n'en sortit aucun, et ce fut l'un de ses torts.

Le jeu plutôt violent de certains de leurs défenseurs contribua à nous gêner dans l'expression de notre football. Le terrain n'aida pas non plus, un vieux synthétique humide sur lequel le ballon était difficile à contrôler. Mais reconnaissons aussi que, au-delà des excès de certains, ils affichaient une forte présence athlétique, qui leur permit de nous mettre la pression pendant toute une partie du match.

Nous avons néanmoins tenu le 0-0 jusqu'au milieu de la deuxième mi-temps. Malgré leur domination, les occasions étaient à peu près en nombre égal de chaque côté. Ils marquèrent leur premier but sur un corner, suite à un ballon mal maîtrisé par notre valeureux gardien, et que Greg ne put pas dégager. Puis leur deuxième sur un pénalty. Seul le hasard aurait pu faire que sur ce coup notre ami en jaune ait pris la bonne décision, et de fait ce pénalty n'était pas justifié. Ne lui en tenons pas rigueur, il a commis des erreurs aléatoirement envers les deux équipes, celle-ci nous coûte cher mais reconnaissons qu'elle est aussi liée au fait que le jeu s'est plus souvent déroulé dans notre surface que dans la leur, me semble-t-il.

Une défaite donc, désagréable certes, mais dont il faut tout de même dire à mon avis qu'elle n'est pas totalement imméritée, puisque sans être très inspirés nos adversaires ont plutôt dominé les débats.

Nous perdons notre première place non pas au profit de la Garenne Colombe battu par Kinesis Foot (que nous avions battus 4-1 pour la première journée), mais au profit de Aviation Civile. Ceux-ci ne sont apparus que tout récemment dans la tête du championnat car leurs matchs n'étaient pas tous comptabilisés. Ils nous passent devant au seul bénéfice du goal average : ils ont +22, nous aurons +11 quand nos adversaires auront bien voulu rentrer le résultat. Leur impressionnant goal average n'est pas sans lien avec leur victoire de lundi 10-2 contre Journaux Officiels (6 matchs 6 défaites).

Un mot sur notre prochain match : les hasards de la programmation font que nous retrouverons notre ami en jaune lundi prochain, en coupe contre Kro. Heureusement, grâce à l'incontestable fair-play des deux équipes, ses interventions se réduiront au strict minimum.